Results: 231

Très belle présentation
Modèle haut de gamme dans la production Alfa Romeo 6 999 exemplaires produits de 1961 à 1968
Beautiful condition
High-end model in the Alfa Romeo production line 6,999 units produced from 1961 to 1968
Carte grise française
Châssis: AR 823917
Moteur/Engine: 6 cylindres en ligne
Cylindrée/Capacity: 2600 cc - 145 ch
L'Alfa Romeo 2600 Sprint est l'un des modèles phares de la production du constructeur milanais des années 60. Elégant et racé, ce modèle haut de gamme bénéficie du style du carrossier Giovanni Bertone qui exprimait une nouvelle fois son talent en présentant ce coupé de grandes dimensions qui accueille quatre passagers dans un grand confort. Autre spécificité de cette
Alfa Romeo, elle est motorisée par le dernier six cylindres en ligne produit par la marque qui passera ensuite à l'architecture en V. Ce bloc d'une cylindrée de 2600 cc est nourri par trois carburateurs double-corps Solex pour développer 145 chevaux et ainsi permettre une conduite sportive chère à l'identité de la marque.
Le modèle présenté date de juillet 1964 et a vécu en Suisse avant d'arriver en
France en 2007 où il n'a connu qu'un seul propriétaire. Lequel a roulé régulièrement avec pour se rendre notamment à des concentrations en France et en Italie. Le compteur affiche 72 400 kilomètres, ce qui est relativement peu élevé compte tenu de l'âge de la voiture. Celle-ci est proposée à la vente entièrement révisée avec de nombreuses pièces neuves. A commencer par la ligne d'échappement, l'émetteur et le récepteur d'embrayage, les flexibles de freins ainsi que la pompe à essence et le régulateur de pression. Les sangles de l'essieu arrière sont également neuves. L'ensemble des réglages moteur a été réalisé récemment, dont la synchronisation des carburateurs Solex. Le circuit de refroidissement a également été contrôlé dans son ensemble.
Repeinte il y a une quinzaine d'année, la carrosserie a été entièrement polie lustrée et présente aujourd'hui une superbe patine rehaussée par ses parechocs en Inox neufs à l'avant et à l'arrière. Le soubassement est parfaitement sain et sans la moindre corrosion. Enfin, l'intérieur est également de très belle facture avec sa sellerie d'origine nettoyée et traitée, ainsi que la moquette, le ciel de toit et la plage arrière qui sont neufs. Un grand nombre de joints a aussi été changé (lunette arrière, vitres de custode...). Cette Alfa Romeo recherchée des collectionneurs présente donc un très bel état général et ravira son futur propriétaire par son style et ses sonorités à l'italienne.
The Alfa Romeo 2600 Sprint is one of the flagship models of the 1960's from this Milan-based manufacturer. Elegant and sophisticated, this high-end model received the stylish body design of Giovanni Bertone, who showed his talent once again with this large-dimension coupé, which can seat four passengers comfortably.
Another specific point of this Alfa Romeo is its straight-six engine, produced by a company that would soon move on to V-engine architecture. The motor has a 2,600 cubic capacity with three double-body Solex carburettors, giving it 145 horsepower and the sporty handling that the brand is well known for.
This model is dated from July 1964 and has been in Switzerland after arriving from
France 2007 where it only had one owner who drove it regularly to specific locations in France and Italy. The odometer reads 72,400 km (44,987 miles), which is relatively low given the age of the car. It is currently on sale after it was overhauled with many new parts. This includes the exhaust line, the clutch master and slave cylinders, the brake lines as well as the fuel pump and the pressure regulator. The rear axle belts are also new. All the engine adjustments have recently been fine tuned, including the Solex carburettor synchronisation. The entire engine cooling circuit has also been inspected.
Repainted fifteen years ago, the body was entirely rebuffed and polished and today has a superb patina, which is enhanced by new stainless steel front and rear bumpers. The underbody is great condition and shows not a touch of corrosion.
Its interior is also in excellent shape with the original seat upholstery cleaned and maintained. The floor carpets, the ceiling and the parcel shelf are new. A large number of the seals were also replaced (rear window, quarter windows, etc.). This
Alfa Romeo, which is highly sought after by collectors, is in great overall condition and possesses Italian style and acoustics that will delight its future owner.

ALFA ROMEO 2600 SPRINT ALFA ROMEO 2600 SPRINT ALFA ROMEO 2600 SPRINT

18-03-2017 Sold Aguttes

Une ligne chic et intemporelle à un prix imbattable
Un modèle dont la robustesse n'est plus à prouver
Un exemplaire en bel état général
A timeless, chic series at an unbeatable price
A model whose durability cannot be doubted
An example in good condition
Titre de circulation américain
Immatriculation et importation à la charge de l'acheteur
Châssis: WDBEA66E9SC222934
Moteur/Engine: 6 cylindres en ligne, 24 soupapes
Cylindrée/Capacity: 3 119 cc - 220 ch
Au milieu des années 1980, Mercedes va lancer l'un de ses modèles qui comptera beaucoup dans l'histoire de la marque comme l'un de ses plus grands succès commerciaux. La Mercedes W124 se vendra à plus de 2.7 millions avec une multitude de carrosseries et des Moteur/Engines, permettant de très nombreuses combinaisons, sans parler des livrées des modèles. Forte de ses succès, la W124 gagnera une réputation d'indestructibilité que lui envient toujours les classes-E contemporaines.
Notre Mercedes Classe-E est un cabriolet motorisé par le six-cylindres en ligne de 3.2 litres à culasse 24 soupapes, développant pas moins de 220 chevaux.
Livré dans une très élégante carrosserie noire à bas de caisse gris marié à un intérieur en cuir noir également, elle fut livrée neuve en Amérique du Nord, son titre de circulation étant d'ailleurs toujours enregistré en plein coeur de l'île de
Manhattan à New York. La voiture fut ensuite importée par son propriétaire
Américain. Le système des sièges électriques ainsi que de la capote viennent de connaître une réfection chez un spécialiste pour un montant total de plus de 6000 euros. Totalisant 124 122 miles au compteur, l'auto est très bien équipée puisqu'en outre des sièges et capote électriques, elle est également dotée du volant réglable lui aussi électriquement, de la climatisation automatique, du régulateur de vitesse, de sa radio Mercedes d'origine ainsi que des sièges avant chauffants. Il est à signaler que les taxes d'importation pour l'Union
Européenne seront à régler par l'acheteur de cette belle Mercedes afin d'en profiter pleinement sur nos routes.
In the middle of the 1980s, Mercedes launched one of its models that would leave its mark on the history of the manufacturer as one of the most commercially successful cars. The Mercedes W124 sold more than 2.7 million units with a multitude of body styles and engine configurations, allowing for many different combinations, not mentioning the stock factory models. Securing its success, the W124 earned a reputation for indestructibility that the contemporary E-Class cars continue to envy.
Our E-Class is a cabriolet fitted with a 24-valve, 3.2-litre, straight-six engine, which produces 220 horsepower. Delivered with a very elegant black body with grey side stripes, combined with a black leather interior, this car was delivered new to the
U.S. and it still has Manhattan, New York, noted on its registration. The car was then imported by its American owner. The electrical seat system and its soft top were restored by a specialist at the total price of more than 6,000 euros. With 199,754 km (124,122 miles) on the odometer, the car is well equipped since, besides the seats and the soft top, it comes with an electronically adjustable steering wheel as well as automatic climate control, cruise control, the original Mercedes stereo and heated front seats. It should be noted that the EU import taxes must be paid by the buyer of this beautiful Mercedes before it can be fully enjoyed on the road.

MERCEDES E320 CABRIOLET MERCEDES E320 CABRIOLET MERCEDES E320 CABRIOLET

18-03-2017 Sold Aguttes

Véritable DS Pallas
Restauration de grande qualité
Icône automobile
Genuine DS Pallas
High-quality overhaul
Iconic automobile
Carte grise française
Châssis: 4711995
Moteur/Engine: 4 cylindres en ligne
Cylindrée/Capacity: 1985 cc - 91 ch
Citroën en son temps avait étonné le monde en présentant un modèle doté de solutions technologiques de tout premier ordre, la Traction. Celle-ci fidélisa une immense clientèle grâce, entre autres, à sa tenue de route exemplaire. En 1955, Citroën présente son nouveau vaisseau amiral au salon de l'auto. Plus qu'un étonnement, ce fut une révolution.
Dessiné par Flaminio Bertoni, ce « véhicule de grande diffusion » arbore une ligne aérodynamique issue de l'aéronautique. Il présente des innovations majeures comme la suspension hydropneumatique, la direction assistée, la boite de vitesse hydraulique ou encore les freins à disque qui furent autant de solutions au service d'une voiture devenue culte.
Le modèle présenté est une Citroën DS 20 Pallas de 1972. De couleur vert argenté code AC 527, il possède un intérieur en tissu du même ton en excellent état. Notre DS n'avait que peu roulé lorsqu'elle bénéficia d'une restauration de grande qualité tant sur le plan mécanique que cosmétique.
Equipée d'une boite hydraulique et bien chaussée, le confort d'utilisation est conforme à l'origine. Réputé comme le modèle le plus silencieux, cette authentique
DS 20 Pallas ravira l'amateur exigeant qui voudra retrouver les prestations routières d'une autre époque.
In its era, Citroën surprised the world by presenting the “Traction” model. Outfitted with first-class technological features, this model earned a large, loyal customer base because of, among other things, its excellent handling. In 1955, Citroën brought a new flagship model at the auto show, and it wasn't just a surprise at the time, but a revolution.
Designed by Flaminio Bertoni, this “mainstream vehicle” sported aerodynamic lines that came from aviation design while also possessing major innovations: hydropneumatic suspension, power steering, hydraulic transmission and disc breaks were among the many features that made this car a cult classic in a league of its own.
The model we have is 1972 Citroën DS 20 Pallas in silver green with a 527 AC colour code. Its cloth interior is the same colour and in excellent condition. Our
DS has not been driven much and also benefited from a high-quality mechanical and cosmetic overhaul. Equipped with a well-maintained hydraulic transmission, its ease of use is in keeping with the original feel. With a reputation as the quietest model, this authentic 20 Pallas will delight any demanding enthusiast who is looking to return to the handling and road performance of another era.

CITROËN DS 20 PALLAS CITROËN DS 20 PALLAS CITROËN DS 20 PALLAS

18-03-2017 Bought In Aguttes

Modèle rare, exclusif et performant
Authentique projet de restauration
Un jalon de l'histoire Mercedes-AMG High performance, rare and exclusive model
Authentic restoration project
A significant marker in the history of Mercedes-AMG Carte grise française
Châssis: 109018 12 00 3251
Moteur/Engine: 8 cylindres en V Cylindrée/Capacity: 6.332 cc
A la fin des années 1960, Rudolf Uhlenhaut, ancien pilote et dirigeant de la marque allemande, décide d'utiliser le V8 de la célèbre 600 pour motoriser une autre limousine, mais plus légère de 700kg. Il en résultera la mythique 300 SEL 6.3 litres, la première des familiales à l'étoile disposant d'une Moteur/Engine suffisamment puissante pour rivaliser avec les voitures de sport de son temps. En effet, avec son gros V8 et son allure de Panzer, la routière ne se laisse ridiculiser par personne, bien au contraire, et soutien largement la comparaison avec d'autres allemandes telles que celles de Zuffenhausen. En effet, il fallait seulement 7 secondes à la Mercedes pour atteindre 100 Km/h, soit mieux qu'une 911, même en version S. La 300 SEL 6.3 intéressera d'ailleurs tout particulièrement la jeune écurie fondée en 1967 Aufrecht Melcher
Grossaspach, plus connue sous l'acronyme AMG, et l'aidera à accomplir ses premières victoires. Cette formule acquerra avec le temps un certain succès, puisque Mercedes est passé maître dans l'art de proposer de grosses berlines surpuissantes, AMG appartenant désormais à Mercedes-Benz.
Délivrée neuve en France en Mars 1971, ainsi que l'atteste sa plaque constructeur, cette splendide limousine se présente dans sa configuration originelle, de couleur beige métallisé avec un intérieur en velours beige assorti. Elle a également conservé son autoradio Blaupunkt d'origine. La finition, malgré les lustres passés, est toujours d'un haut niveau. Dans un état de conservation intéressant pour les amateurs de projets de restauration, notre exemplaire présente l'intérêt d'être complet hormis ses deux longue-portées. Stockée pendant une quinzaine d'années, cette rare 300 SEL 6.3 attend patiemment une restauration à la hauteur de ses mérites. La caisse montre notamment plusieurs signes de corrosion perforante au niveau des ailes et porte-à-faux arrières, ainsi que bas de caisse et soubassements. La carrosserie devra ainsi faire l'objet de travaux de remise en état, tout comme les suspensions et le réseau pneumatique qui ont fait la réputation de cette berline performante. La baie moteur comporte de la corrosion de surface mais elle est globalement saine. L'intérieur quant à lui a traversé le temps avec succès. Il présente plutôt bien et affiche une agréable patine, notamment grâce à la qualité d'assemblage Made in Germany. La grande calandre et les enjoliveurs chromés soulignent toujours la majestueuse ligne signée Paul Bracq. Enfin, cette auto dispose d'un historique exceptionnel puisque sa carte grise affiche un seul propriétaire depuis 1976, lui conférant ainsi une histoire stable pendant près de quarante ans, une situation tout à fait cohérente avec l'état de la voiture.
At the end of the nineteen-sixties, Rudolf Uhlenhaut, a former racing driver and long-time senior manager at Mercedes, decided to slot the V8 engine of the famous 600 model into another large saloon weighing 700 kg less. The result was the legendary 6.3 litre 300 SEL, the first of the firm's family saloons powerful enough to match the performance of contemporary sports cars. With its huge
V8 engine and its tank-like appearance, this road burner is not intimidated by any other vehicle and can well stand up to comparison with other German cars including those made in Zuffenhausen ! Acceleration from zero to 100 kph only took 7 seconds, which was better than the 911, even in the S version. Indeed, the 300 SEL 6.3 aroused the interest of a young racing team, created in 1967, the
Aufrecht Melcher Grossaspach, better known by its acronym AMG and it enabled the team to achieve its first victories. In the ensuing years, as this formula enjoyed considerable success,
Mercedes became past-masters in producing ultra high-powered large saloons and the firm bought up AMG in 2005 to turn it into its specialized performance division.
Delivered new in France in March 1971, as is attested by the manufacturer's plate, this splendid luxury saloon still has its original colour scheme, with metallic beige paint matched by beige velvet upholstery. The precious original Blaupunkt radio is still installed. The finish, even after a number of decades, is still at a high level. In a condition which will appeal to those interested in restoration projects, this car has the advantage of being complete, other than the missing additional long range driving lights. After about 15 years in storage, this rare 300 SEL 6.3 is begging to be given the high quality restoration that she merits.
There are indications of penetrative rusting in the wings, rear skirt, sills and floor.
The structure will therefore need thorough renovation, as will the suspension and the pneumatic circuitry which enhanced the reputation of this sophisticated vehicle.
The engine bay has some superficial corrosion but is basically sound. The interior has suffered little from the passage of time and still looks good with just a pleasing patina. The famous German quality of assembly has proved its value. The large radiator grill and the chromed wheel trims still enhance the majestic design of Paul
Bracq. Lastly, this car has an outstanding history, as the registration document shows that she has been with the same owner since 1976. Single ownersip over nearly forty years, ending with prolonged storage, ensures that she has not suffered any molestation or dubious repairs and the present condition is consistnt with this

MERCEDES 300 SEL 6.3 MERCEDES 300 SEL 6.3 MERCEDES 300 SEL 6.3

18-03-2017 Sold Aguttes

Une belle Mk2 bien restaurée
Le ronronnement des six-cylindres dans une ambiance feutrée
Un modèle toujours recherché
A handsome, well-restored Mk2
The well-known purr of the 6 cylinder XK engine in a luxuriously appointed saloon.
A model that is always sought after
Carte grise française
Châssis: 114182DN Moteur/Engine: Six cylindres en ligne
Cylindrée/Capacity: 3 781 cc
Après ses nombreux succès aux 24H du Mans, la marque Jaguar est en pleine effervescence et propose des modèles variés. L'idée de greffer un moteur typiquement sportif de XK sous le capot d'une berline voit alors rapidement le jour dans l'esprit de William Lyons et la Mk2 est alors dévoilée en 1959 au Salon de Londres. La grande familiale fut proposée en 2,4L, en 3,4L et en 3,8L de cylindrée. Elle est à l'époque la berline de série la plus rapide du monde et le prouve. A son volant, Bernard Consten gagnera le Tour de France Automobile à 3 reprises de 1960 à 1963 avec le modèle équipé du moteur 3,8L. Elle se révèle être une véritable berline de grand sport par la noblesse de sa mécanique, avec un design de grande aristocrate et un luxe au charme typiquement
Britannique. L'habitacle garni de ronce de noyer est luxueux et bien agencé.
Elle deviendra une grande classique de l'automobile de collection grâce à ses nombreuses qualités.
Le modèle présenté est une élégante Mk2 en conduite à droite originaire du
Royaume-Uni et immatriculée pour la première fois en 1962. Dans les mêmes mains depuis 1997, elle est équipée du moteur 3.4L accouplé à la boîte Moss 4 vitesses avec overdrive, et se présente dans une très jolie robe grise hirondelle avec un intérieur en simili cuir rouge et boiseries de très belle facture, le tout du plus bel effet. La restauration totale a eu lieu au Garage du Semnoz entre 1998 et 2001, un dossier de photos rend compte de l'état de la voiture et les factures attesteront des importants travaux réalisés. Cette auto a bénéficié de nombreux soins depuis, comme le montre le volumineux dossier qui l'accompagne.
Parmi les abondantes factures d'entretien courant, plusieurs éléments ont été reconditionnés tels que le faisceau électrique, l'overdrive, la pompe à essence et les silentblocs, ainsi que les carburateurs qui ont été réglés, etc.
Son essai nous a donné entière satisfaction. Cette belle Mk2 représente une excellente opportunité d'accéder au mythe, avec un exemplaire bien restauré.
After worldwide recognition brought by numerous racing victories, particularly in the Le Mans 24 Hours, Jaguar was on a strong upward curve in the late fifties and had an ambitious model programme. The 2.4 and 3.4 litre medium sized saloons, the first monocoque road cars of the marque, completed the line-up alongside the XK sports cars and the large traditional saloons (MkVIII then MkIX) and they achieved considerable success. But William Lyons was not satisfied as he knew that they could do better and the Mk2 model replaced the Mk1 in 1959.
The 3.8 litre engine, already introduced in the XK150 and the MkIX, constituted the top of the range, next to the 2.4 and 3.4 litre versions and made the model the fastest saloon car in the world. Bernard Consten drove it to win the Tour de
France Automobile four times between 1960 and 1963 and it became the car to beat on the racetracks in the hands of champions such as Graham Hill. This car almost invented the concept of the sporting saloon car, combining a powerful and flexible engine, a distinguished line and a luxurious and cosseting interior with walnut veneer and leather, exuding typically British charm. The numerous qualities of this model have made it one of the major favourites among classic cars;
The car on offer is an elegant RHD Mk2 originally sold in the UK and first registered in 1962. She has belonged to the present owner since 1997. She has the 3.4 litre engine and a 4-speed Moss manual gearbox with overdrive. The coachwork is in an elegant tone of swallow grey, the upholstery is red Ambla and the woodwork is in very good condition. A full restoration was undertaken between 1998 and 2001 by the Garage du Semnoz; photographic records are supplied and the invoices show the substantial work completed. The vehicle has since then been regularly and correctly maintained, as can be seen from the bulky record files The numerous invoices for routine maintenance include renovation of the wiring loom, overdrive, petrol pump, engine mountings, carburettor tuning, etc. Our road test was entirely satisfactory. This beautiful Mk2 offers an excellent opportunity to acquire this model that so many people dream about, with a well restored example of the breed.

JAGUAR Mk2 3.4 RHD JAGUAR Mk2 3.4 RHD JAGUAR Mk2 3.4 RHD

18-03-2017 Bought In Aguttes

Faible kilométrage d'origine
Rêve américain utilisable
Superbe état
Low original mileage
Practical American dream car
Great condition
Carte grise française
Châssis: 64M064818
Moteur/Engine: V8
Cylindrée/Capacity: 7 litres - 340 ch
En 1940, Cadillac a tourné le dos aux difficultés de la grande dépression.
Les voitures exubérantes et luxueuses, particulièrement bien construites mais difficiles à vendre, cèdent la place à la plus mythique des séries de la marque, la série 62. Tout le talent de la marque de Detroit s'exprimera pendant 24 ans.
Symbole de l'excellence automobile américaine, les véhicules sont construits avec le plus grand soin. Ils sont équipés des accessoires les plus modernes et motorisés par les plus gros moteurs. Le V8 est une réponse parfaite au besoin de puissance et la boite hydra-matic apporte une grande souplesse d'utilisation.
Ces grandes automobiles de luxe deviennent rapidement des références.
La série 62 est un condensé du rêve américain. En 1948, la maitrise technologique s'accompagne d'une recherche de nouveaux codes esthétiques assez baroques dont l'usage massif du chrome ou encore le dessin élancé des ailes arrières inspiré par l'aviation.
Les excès toutefois sont abandonnés en 1960 pour simplifier les faces avant et rendre les ailerons moins proéminents. La puissance du robuste V8 standard était de 325 CH et l'équipement particulièrement complet. En 1964, dernière année de fabrication de la série 62, Cadillac propose des automobiles très bien équipées, animées par des moteurs de 340 CH de 7 litres de cylindrée.
L'automobile qui vous est proposée est l'un des plus beaux exemplaires disponible du modèle Sixty Special berline de 1964 carrossée par Fleetwood. Acheté à Dallas en 1989 avec 43000 milles d'origine par le père du propriétaire actuel, il ne totalise que 52000 milles désormais.
Il se présente dans sa couleur or métal, couvert par un toit vinyle qui apparaît neuf malgré son demi-siècle. L'intérieur cuir restauré est quant à lui en excellent état, ce qui est particulièrement impressionnant sur cette auto. Les 4 vitres et déflecteurs électriques, sa radio, son air conditionné avec régulation de température et la banquette inclinable fonctionnent. Le moteur marche très bien et afin de pouvoir s'en servir au quotidien, une installation au gaz complète cet ensemble rendant son usage bon marché et plus souple encore. Un essai sur route nous a donné toute satisfaction, et il a été possible d'observer combien cette voiture qui a peu roulé a conservé toute sa dignité et sa grandeur.
Vendue neuve au prix de 5200 $, notre Cadillac peut être difficilement comparée avec le fleuron français que constitue une Citroën DS 19 de 83 ch. Ses concurrentes sont ni plus ni moins que les Rolls Royce Silver Cloud ou encore l'impressionnante Mercedes 600. Notre Cadillac a manifestement toute sa place à coté de ces deux icones des années 60 dont luxe et insouciance sont les maitres mots.
In 1940 Cadillac chose to ignore the problems of the Great Depression. Its cars were exuberant and luxurious, particularly well constructed, and yet difficult to sell, so they gave way to the most legendary series from the brand, the 62, which all the talent in Detroit put their efforts into for 24 years.
A symbol of American automotive excellent, the vehicles where built with the greatest care, given the most modern accessories, and outfitted with the largest engines. The V8 was adopted by the manufacturer as a perfect response to the need for power and driving ease, and coupled with a Hydramatic transmission.
These heavy luxury cars rapidly became a point of reference in the industry.
The 62 series is the embodiment of the American dream. In 1948, technological mastery came with a set of new baroque aesthetic guidelines, employing a massive amount of chrome and curved design features like rear fins, inspired by the aviation industry.
However, in 1960 this excess was abandoned to simplify the front sides and make the fins less prominent. The power came from its robust, standard, 325 horsepower,
V8 engine, which was fully outfitted. In 1964, the last year that the 62 series was in production, Cadillac offered well-outfitted automobiles, powered by 7-litre, 340-horsepower engines.
The car that we have on offer is one of the finest examples available of the 1964
Fleetwood Berlin model. Bought in Dallas, Texas, in 1989 with 43,000 original miles by the father of its current owner, it now has no more than 52,000 miles on the odometer.
It has a metal gold paint job and a vinyl roof that looks new despite being a halfcentury old. The restored leather interior is in perfect condition. What is particularly impressive about this car is that seems to be fresh out of the factory. Everything works well: its 4 electric windows and deflectors, its radio, its air conditioning with temperature control, and the reclining bench seat. The engine runs without missing a beat, and it has been completely outfitted with a gas system so it can be used on a daily basis. These features make it easy and cheap to run. We were quite impressed with our road test where we could see through the feel of its running gear how this car, which has been driven very little, is still very well maintained and has preserved its class and greatness.
Sold new at the price 5,200 dollars, our Cadillac could be compared to the French flagship, the 83-horsepower Citroën DS 19. Its competitors are the aging Rolls
Royce Silver Cloud and the new Mercedes 600. This Cadillac clearly has is place right next to these icons of the 1960s where luxury and a carefree spirit were the defining terms.

CADILLAC SIXTY SPECIAL FLEETWOOD CADILLAC SIXTY SPECIAL FLEETWOOD CADILLAC SIXTY SPECIAL FLEETWOOD

18-03-2017 Sold Aguttes

Alpine 1600 SC dans un état exceptionnel
Historique connu et fluide
Restauration effectuée par des professionnels de la compétition
Alpine 1600 SC in exceptional condition
Well-documented history
Restoration performed competition mechanics
Carte grise française
Châssis: 20050
Moteur/Engine: 4 cylindres en ligne
Cylindrée/Capacity: 1605 cc - 127 ch
Développée par Jean Redelé et fabriquée à Dieppe par Alpine entre 1962 et 1977, la Berlinette A110 a rayonné sur la planète des rallyes durant plus d'une décennie, remportant deux titres de championne du monde des rallyes en 1971 et 1973. Au fil de sa carrière, l'Alpine A110 sera équipée de moteurs de cylindrées croissantes, allant des 956 cm3 issus de la R8 en 1962 aux 1647 cm3 de la R16 en 1976. Elle sera produite en douze versions et à 7176 exemplaires.
Notre A110 est une 1600 SC dont l'histoire est singulière. Achetée neuve en juin 1973 dans la région parisienne, elle est conservée à peine trois ans par son propriétaire qui la cède le 19 mai 1976 à un chirurgien qui participe à son volant à quelques épreuves du championnat de France des circuits et de la montagne de 1976 à 1982. Petit à petit, elle se retrouve entourée d'une belle collection de Ferrari et de sportives américaines dans sa résidence secondaire non loin de Paris, mais avec le temps, et en raison de ses occupations professionnelles de plus en plus prenantes, l'Alpine ne sortira plus que le week-end et sur quelques rassemblements historiques. Il la revendra finalement après trente-neuf années en mai 2016 à son propriétaire actuel. Passionné par la marque et ambassadeur qui porte haut les couleurs d'Alpine dans l'actuel championnat du monde d'endurance et aux 24 Heures du Mans, son souhait est de faire de sa nouvelle acquisition un modèle exemplaire, fidèle à la version d'origine de ce fleuron du patrimoine sportif automobile tricolore.
L'Alpine est totalement mise à nue, sa carrosserie monobloc en fibre de verrepolyester bénéficie d'une réfection totale. Son moteur est déposé, les carburateurs refaits à neuf, la boite intégralement reconditionnée et l'échappement remplacé. Les trains roulants, les freins, les silentblocs et l'ensemble des joints sont neufs. La partie avant, le circuit de carburant, le logement de la batterie et ses supports sont refaits. Les jantes sont sablées et revernies. Le résultat est époustouflant !
L'habitacle laisse apparaître les sièges baquets d'origine en parfait état, des moquettes neuves, tandis que les compteurs ont été nettoyés et remis en état pour une précision impeccable. Les 65 000 km affichés peuvent sans risque être considérés comme son kilométrage réel.
Au final, cette Alpine a bénéficié de 605 heures de travail effectuées par une équipe d'experts. Autant dire qu'il s'agit d'un modèle entièrement neuf et parfaitement réglé. Il suffit de la conduire pour en avoir confirmation. Freinage impeccable, train avant incisif et précis, passages des vitesses francs et agréables... On serait tenté de dire qu'elle fonctionne encore mieux qu'à l'origine.
Developed by Jean Rédelé and manufactured in Dieppe by Alpine between 1962 and 1977, the Berlinette A110 could be found at across the world at rally races for more than a decade, winning two rally world championships in 1971 and 1973.
Through its career, the Alpine A110 was fitted with engines with increasing cubic capacity, going from 956 cm3 in the R8 in 1962 to 1,647 cm3 in the R16 in 1976.
In all, the Alpine A100 was built in a dozen versions, in 7,176 individual units.
Our version is a 1600 SC with a special history. Bought new in June 1973 around
Paris, it was kept barely three years by its owner who sold it on May 19, 1976 to a surgeon who entered into a few mountain and circuit championships in France from 1976 to 1982. Little by little, the car became part of a collection that included
Ferraris and American sports cars in the owner's second home not far from Paris, but with time and due to the more pressing responsibilities of his profession, the owner only took the Alpine out on weekends or to various classic car tours. After thirty-nine years he finally sold it to its current owner in May 2016. A fan of the brand and a brand ambassador who shows his support for Alpine at the current world endurance championships and 24 hours of Le Mans, his wish was to make his new acquisition into an exemplary model, faithful to the original version of this flagship of French sports car heritage.
The Alpine was totally stripped down and rebuilt new, and its fiberglass one-piece body was also fully restored. Its engine was removed, the carburettors were overhauled, the transmission was completely reconditioned and the exhaust was replaced. The running gear, brakes, bushings, and gaskets are new. The front section, the fuel system, the battery housing and supports were redone. The rims were sanded and polished. The result is breathtaking!
The interior of the cabin has the original bucket seats in perfect condition, new mats, while the display dials were cleaned and repaired for impeccable precision.
The 65,000 km (40,389 miles) displayed on the odometer can faithfully be viewed as its true mileage.
Finally, this Alpine also received 605 hours of maintenance work performed by a team of experts. Suffice it to say that this car has been restored to brand new condition and adjusted perfectly. You only need to drive it to understand. Impeccable braking, precise and dynamic front assembly, clean, exact shifting... one would be tempted to say that it works better than the original.

ALPINE A110 1600 SC ALPINE A110 1600 SC ALPINE A110 1600 SC

18-03-2017 Sold Aguttes

Une très rare version cabriolet
Seulement 2 propriétaires lyonnais sur les 44 dernières années
Un exemplaire restauré par le passé et toujours en très bon état
A very rare cabriolet version
Only 2 Lyon-based owners in the last 44 years
A historically restored model still in great condition
Carte Grise Française
Châssis: 1005908
Moteur/Engine: quatre cylindres en ligne
Cylindrée/Capacity: 791 cc - 78 ch
Dans les années 1960, le constructeur Honda en est encore à son coup d'essai concernant son approche du domaine de l'automobile. Mais ses nombreux succès en compétition annonçaient déjà son hégémonie sur le marché des deux-roues, ce qui ne tardera pas à arriver dès l'aube des années 1970. Dès lors, l'histoire des Honda Sport résonne comme une parenthèse, une tentative étrange, motivée par le seul désir de créer un nouveau concept, celui des petites voitures sportives et pleines de caractère. C'est ainsi qu'apparut la Honda S800, la plus grosse des Honda Sport avec un moteur 4 cylindres gavé par 4 carburateurs, comme en moto, une cylindrée de 791 cc, cravachant ses 78 chevaux jusqu'à presque 9000/tours minute! Une mécanique pointue et performante, tout à fait adaptée au marché européen. Une version cabriolet viendra épauler le coupé, rajoutant un peu de piquant à une voiture qui n'en manquait déjà pas.
La Honda S800 proposée à la vente est une très rare version cabriolet mise en circulation le 10 Juin 1968. L'auto fut achetée au début des années 1990 par son propriétaire actuel qui l'a entièrement faite restaurer et repeindre à cette époque. L'ancien possesseur de cette S800, lyonnais lui aussi, la détenait depuis 1973, ce qui lui confère une belle histoire. Rouge à l'origine, elle se présente maintenant dans une seyante couleur jaune avec capote noire et intérieur en simili cuir noir également. Des jantes Cosmic MkI, un couvre capote et un porte-bagages chromé viennent compléter son équipement. Le compteur ayant été remis à zéro lors de la restauration, ce cabriolet n'aurait parcouru qu'à peine 32.000 kilomètres par la suite. La voiture a récemment fait l'objet de plusieurs mises à niveau, notamment avec la réfection du système d'échappement, l'adjonction d'un allumeur électronique et d'un ventilateur électrique. Un peu de corrosion naissante apparaît sur les bas de caisse, mais l'auto demeure néanmoins dans un très bel état. Agée de plus de 20 ans, la peinture affiche une jolie patine et les chromes sont très beaux. Le moteur quant à lui ne rechigne aucunement à hurler furieusement dans les tours. Il ne manquera donc plus à son futur propriétaire qu'un casque pour se croire au volant d'une barquette de course et se laisser emporter par les montées en régime inimitables de cette petite bombe. Un véritable émerveillement dans un monde où les autos sont de plus en plus aseptisées.
In the 1960s, Honda was still trying to enter into the automobile industry. But its many victories in motorcycle competitions already spoke to its dominance in that sector, one that soon came about at the start of the 1970s. Subsequently, the history of Honda Sport seemed to enter into a strange pause where the company was motivated by the singular desire to create a new concept, one centred on sport cars with strong character. That's how the Honda S800 came into being, the largest of the Honda Sport series with a 4-cylinder engine boosted by 4 carburettors, like in their motorcycles, with a cubic capacity of 791 cc, churning out its 78 horsepower at nearly 9,000 rpm, this high-performance engine was perfectly adapted to the European market. A cabriolet version supported the coupé, added a bit of flair to a car that already had it all.
The Honda S800 we are offering is a very rare cabriolet version that was first registered on June 10, 1968. The car was bought at the beginning of the 1990s by its current owner who had it completely restored and repainted at the time. The former owner was also from Lyon and had it from 1973, which adds to its splendid history. Originally red, it now has a becoming yellow paint job with a black top and a black leatherette interior. Cosmic Mkl wheels, a cover and a chrome luggage rack round out the cars additional accessories. The odometer was reset to zero after the restoration and since then it has been driven no more than 32,000 km (19,880 miles). The car was recently serviced several times, with work done to the exhaust system, and an electric ignition and ventilation fan were installed. A bit of emerging corrosion can be seen on the base of the body, but the car is nevertheless in excellent condition. The paint job is more than 20 years old but still has its lustre and so too does the chrome. The engine runs smoothly without any rough noises when revved. The future owner only needs a helmet to think he's behind the wheel of a race car and let the engine revving of this small rocket take him away. This car is to be marvelled at, especially in a world where cars are becoming more and more sterile in their style.

HONDA S800 CABRIOLET HONDA S800 CABRIOLET HONDA S800 CABRIOLET

18-03-2017 Sold Aguttes

Un modèle de plus en plus prisé
Un moteur magique jusqu'à 9000 tours/minute !
Une auto à parfaire mais au charme irrésistible
A model with an ever increasing following
An extraordinary engine capable of going up to 9000 revs !
A car needing a little attention but with irresistible charm
Carte grise française
Châssis: 1000884
Moteur/Engine: quatre cylindres en ligne
Cylindrée/Capacity: 791 cc
L'industrie automobile sportive a toujours présenté des modèles atypiques, certains directement inspirés de la compétition et d'autres influencés par le milieu des deux-roues. Titulaire de nombreuses victoires motocyclistes, au milieu des années 1960 le groupe Honda décide de se lancer dans la production automobile en équipant ses autos de quatre-cylindres directement issus de la moto rugissant à plus de 8500 tours/min, soit bien au-delà des standards
Européens. Cette petite voiture de sport ne fut assemblée qu'à environ 11 500 exemplaires, cabriolets et coupés confondus.
La Honda S800 de notre vente est un exemplaire mis en circulation le 1er Mars 1967. De couleur Terre de feu, elle était originellement blanche. L'intérieur est en simili cuir noir resté dans son jus d'origine et demeure bien préservé. La structure est assez saine même si il est à noter quelques points de corrosion non perforante. Cette charmante auto se présente dans un état correct et le moteur fonctionne bien. Elle mériterait cependant une peinture pour la remettre dans sa configuration d'origine ainsi que quelques travaux de carrosserie et de mécanique pour pouvoir profiter pleinement de tout son potentiel sportif.
La Honda S800 est l'une des automobiles les plus plaisantes à conduire de sa génération, alors ne passez pas à côté de cette superbe opportunité de vous offrir une auto qui se fait de plus en plus rare sur nos routes.
Car manufacturers producing sporting cars have always occasionally launched atypical models, some of them directly inspired by racing and others influenced by motorbike engineering. In the mid-sixties, the group Honda, whose machines had already won a large number of motorcycle championships, decided to go into car production. The first models had four cylinder engines directly derived from the units powering Honda bikes and willing to turn at more than 8500 revs, a truly stratospheric engine speed by the standards of the day. Only 11 500 of these small sports cars were made, including coupés and roadsters.
The Honda S800 which we have on offer was first registered on March 1st 1967.
Originally white, the paintwork is now in a shade called Tierra del Fuego. The original interior in black leatherette has been preserved in good condition, as have the headlining and carpets. Pressed steel wheels with chromed hub caps are fitted. The structure is generally sound although there is some corrosion with only superficial pitting. The overall condition of this charming car is satisfactory and the engine functions well. She deserves to be repainted in the original colour and needs some mechanical and bodywork renovation to restore her full sporting potential.
Very few cars of her generation are as much fun to drive as the Honda S800, so do not miss this excellent chance to own a model which is becoming increasingly rare on our roads

HONDA S800 CABRIOLET HONDA S800 CABRIOLET HONDA S800 CABRIOLET

18-03-2017 Sold Aguttes

Un chef-d'oeuvre du design Italien
Une voiture superbement restaurée
Un historique clair et stable
A masterpiece of Italian design
Superbly restored car
Comprehensive and clear history
Carte grise française
Châssis: AR 370272
Moteur/Engine: 4 cylindres en ligne,
Cylindrée/Capacity: 1.290 cc
Après la seconde Guerre Mondiale, Alfa Romeo va changer radicalement de stratégie en proposant essentiellement des voitures de dimensions réduites, mais toujours très sophistiquées, en faisant appel aux grands noms du design
Italien, tels que Bertone ou Pininfarina. Les moteurs, bien que de petites cylindrées, bénéficieront de technologies de pointe pour l'époque, tels que le double arbre à cames et l'alliage léger. Après avoir présenté la Giulietta Sprint issu du dessin de Bertone en 1954, Alfa Romeo va proposer une version Spider dès l'année suivante qui marquera les esprits comme l'une des voitures les plus représentatives d'un certain art de vivre à l'italienne, la Dolce Vita, et deviendra l'un des symboles les plus populaires de l'ingénierie Italienne, aux côtés du
Vespa et de la Fiat 500, en ajoutant une touche d'élégance.
La voiture que nous proposons à la vente est une très belle Giulietta Spider, livrée neuve à Vienne le 7 Août 1962 avec un carnet d'approbation délivré par les autorités Viennoises. Ce carnet reprend toutes les caractéristiques techniques, ainsi que toutes les taxes à l'achat payées par les différents propriétaires.
Ce document exceptionnel permet ainsi de retracer l'histoire de cette belle auto. Il contient même une photo d'époque tamponnée de la voiture, qui était déjà rouge. D'après ce carnet et les documents de cession qui l'accompagnent, cette Giulietta Spider a connu six propriétaires depuis sa livraison jusqu'au 24 Mars 2016, date d'acquisition par l'actuel propriétaire. Durant tout ce temps, la voiture n'a cessé d'arpenter les rues de Vienne. Une fois arrivée en France, cette Alfa a connu une restauration en profondeur, tant sur le plan technique qu'esthétique. Une peinture a été effectuée avec démontage complet des parties mécaniques et les attributs ont été rechromés. Le moteur a été reconditionné avec remplacement de joints et de la pompe à essence, réfection de l'allumage, réglage des carburateurs, etc. L'ensemble de la mécanique a ainsi été revue et fiabilisée. Cette belle Italienne en excellent état se comporte très bien et ne demande qu'à rouler, d'après l'essai que nous en avons fait. Prête à partir, cette séduisante Giulietta Spider saura communiquer une ambiance d'une autre époque, et d'une autre manière de vivre.
After World War 2, Alfa Romeo radically changed its product strategy and began to make smaller and less expensive cars. The new models were technically sophisticated and their designs were the work of the great names of Italian automobile design, such as Bertone or Pininfarina. The engines, although of small capacity, benefitted from the most advanced technology available at that time, including twin cams and light alloy blocks and heads. After the 1954 launch of the Giulietta Sprint designed by Bertone, the following year Alfa Romeo unveiled a Spider version, which was to find its place in the popular imagination as one of the iconic symbols of contemporary Italia lifestyle, the Dolce Vita. Along with the Vespa and the Fiat 500, but adding a touch of extra elegance, the Giulietta Spider came to represent the epitome of Italian engineering.
The car that we are offering is a very beautiful Giulietta Spider, delivered new in
Vienna on August 7th 1962. It comes with the original approval document issued by the Viennese authorities, which details the full technical specification and lists all the purchase tax paid by successive owners. This exceptional document therefore enables you to follow the entire history of this fine car and even contains a stamped period photo showing that that she was already painted red. According to this logbook and the accompanying sale documents, this Giulietta Spider had six owners between initial delivery and March 24th 2016, when the current owner acquired her. Throughout all those years, the car remained in current use in Vienna.
On her arrival in France she was given a full cosmetic and technical restoration. The bodywork was repainted, after all the mechanical parts had been dismounted, and all chromed items were replated. The engine was reconditioned with all gaskets and seals being replaced, as well as the petrol pump, and the ignition system and carburation being overhauled and tuned. All mechanical parts were therefore renovated and rendered fully reliable. Our road test showed that this pretty Italian sportscar drives and handles very well and is fully ready for the enjoyment of her next owner, who will be wafted back to a more carefree period, perceived as a golden age of Italian lifestyle.

ALFA ROMEO GIULIETTA SPIDER 1300 ALFA ROMEO GIULIETTA SPIDER 1300 ALFA ROMEO GIULIETTA SPIDER 1300

18-03-2017 Sold Aguttes

Seulement 501 exemplaires produits 3 propriétaires (le même depuis 1984)
Répertorié dans le livre de Tony Adriaensens, «Alleggerita»
Only 501 cars made 3 owners (the last since 1984)
Listed in the book by Tony Adriaensens, "Alleggerita"
Carte grise française
Châssis: AR 613526
Moteur/Engine: quatre cylindres en ligne
Cylindrée/Capacity: 1 570 cc - 150 ch
Crédité de cinq titres constructeurs au Championnat d'Europe des voitures de
Tourisme entre 1965 et 1972, l'Alfa Romeo GTA (ainsi que la version GTAm) fait partie, aux côtés des Mini Cooper, Cortina Lotus et BMW M3, des voitures les plus légendaires de cette catégorie. Des pilotes du calibre de Jochen Rindt,
Andrea de Adamich, Ignazio Giunti et Spartaco Dini, parmi les plus charismatiques et spectaculaires de leur génération, se sont illustrés à son volant, renforçant la réputation de la GTA.
Identique extérieurement à la Giulia GT de route, la GTA était une homologation spéciale destinée à la compétition dont la production se limita à 501 exemplaires entre 1965 et 1969. Une culasse double allumage et des soupapes plus grosses permettaient de faire passer la puissance de 105 chevaux sur le modèle standard à 115 ch sur la GTA «Stradale», voire de 150 à 170 ch sur les versions compétition. L'utilisation d'alliage pour les composants mécaniques, un aménagement intérieur dépouillé, des jantes magnésium et une carrosserie ultra-fine en alliage de «Peraluman» permettait à la GTA d'afficher un poids de 740 kg, soit environ 200 kg de moins que la GT de série !
Notre exemplaire portant le Châssis AR 613526 a été livrée à son premier propriétaire en juillet 1965 par la GAP en Loire-Atlantique. Il est revendu fin 1966 à un Alfiste installé dans le Cher dont le garage recense déjà plusieurs modèles de la marque (voir photo). La GTA participe à plusieurs courses de côtes régionales: Course de côte de Marsannay en 1968, la course de cote du Haut Cantal en 1969 ou encore la course de cote d'Aoste au nord de l'Italie la même année. Blanche d'origine, les photos d'époque révèlent que cette Alfa arborait alors une couleur rouge et qu'elle était préparée chez Baseli
GTA. Malheureusement, son propriétaire décède en 1972 dans un accident de la route au volant de son estafette. La GTA est alors remisée au garage et ne sera finalement utilisée que pour des petits trajets par son épouse jusqu'en 1975 date où elle arrêtera définitivement de rouler comme le prouve sa vignette au pare-brise.
Son actuel propriétaire en fait l'acquisition en 1984. La belle n'a pas roulé depuis des années, mais elle est dans un état d'origine exceptionnel. Cet
Alfiste, amateur de courses historiques, envisage de la remettre en piste. Toutefois, le manque de temps et l'entretien des autres voitures de sa collection l'empêcheront de mener à bien son projet.
Au final, et c'est une chance magnifique, cette GTA est restée intouchée pendant 41 ans. Par conséquent, elle est équipée de son moteur 1600 double allumage (avec le couvre arbres à cames, le carter en magnésium et les rarissimes carburateurs d'origine 45 DCOE14), ainsi que d'autres composants spécifiques à la GTA comme la boîte à cinq rapports rapprochés, le pont arrière, les arbres de transmission, les radiateurs d'huile et d'eau, les jantes Campagnolo en alliage de six pouces d'origine, ainsi que de rares sièges GTA d'origine.
En vue de sa vente, la voiture a simplement été repeinte dans sa teinte blanche d'origine extrêmement rare parmi les 501 exemplaires produits dont la plupart était de couleur rouge. Le moteur #18873 (qui n'est pas celui d'origine mais un bloc exactement identique qui équipait déjà la voiture lors de sa dernière acquisition en 1984) a été refait chez un spécialiste de la marque dans l'Aisne (factures à l'appui). Les freins (disque et étriers) sont neufs, à l'instar des maitres-cylindres de freins et du cylindre des roues arrière. Au même titre que l'embrayage, les amortisseurs et les ressorts de suspension arrière.
Trouver une Alfa Romeo GTA 100% authentique, jamais accidentée, remarquablement préservée, dotée d'un historique connu et présentée en parfait état constitue une opportunité rarissime pour un tel modèle. Aussi l'acquéreur de cette machine taillée pour la course, extrêmement polyvalente et performante, pourra en exploiter tout le potentiel sur de nombreux terrains de jeux. Qu'il s'agisse du Tour Auto et des autres plateaux Peter Auto, des Spa 6 Hours, des séries U2TC ou simplement de balades sur des routes de campagne.
The Alfa Romeo GTA (with the version GTAm version), five times, between 1965 and 1972, the winner of the Constructors title of the European Touring Car Championship, ranks as one of the most legendary cars of this category, alongside the
Mini Cooper, Lotus Cortina and BMW M3. Drivers of the calibre of Jochen Rindt,
Andrea de Adamich, Ignazio Giunti and Spartaco Dini, among the most charismatic and spectacular of their generation, achieved success at the wheel of the GTA, thus enhancing its reputation.
Outwardly identical to the standard roadgoing Giulia GT, the GTA was a homologation special designed for competition use. Total production between 1965 and 1969 was 501 cars. Cylinder heads with “Twin spark” ignition (2 spark-plugs per cylinder) and larger valves allowed power increases from the 105 bhp of the standard model to 115 bhp on the GTA «Stradale», and as high as 150 to 170 bhp on the competition versions. The use of light alloy for mechanical components, a stripped out interior, magnesium wheels and extremely thin bodywork, made out of «Peraluman» alloy, enabled the GTA weigh in at 740 kg, about 200 kg less than the standard GT.The car on offer, chassis n° AR 613526, was delivered to her first owner in July 1965 by GAP in the Loire-Atlantique region. At the end of 1966, she was sold to an Alfa enthusiast living in the Cher region who already had several other Alfas in his garage. The GTA participated in several local hillclimb competitions, such as
Marsannay in 1968 and Haut Cantal in 1969, as well as one at Aosta in northern
Italy in 1969. She was originally white but photos from this period show that she had been repainted in red and had been prepared by Baseli GTA. Unfortunately, the owner was killed in 1972 in a road accident while driving his commercial van.
The GTA continued to be driven by his wife just for short trips until 1975, when it ceased to be used on the road, as is shown by the annual licence sticker on the windscreen.
When the present owner bought the car in 1984, she had not turned a wheel for nine years but she was still very well preserved. Both Alfa specialist and historic racing enthusiast, he planned to prepare the car for the track, but a lack of time and the maintenance of the other cars in his collection prevented him from going through with this project.
So in the end, and this is a real stroke of luck, this GTA has remained in its exact original specification. This means that she still has her twin-spark 1600 cc engine (with camshaft covers, magnesium sump and the extremely rare original Weber 45 DCOE14 carburettors), as well as other specific GTA components such as the close-ratio 5-speed gearbox, the rear axle, the propeller shafts, the coolant and oil radiators, the six inch wide Campagnolo alloy wheels and the rare original GTA seats.With sale in view, the car has simply been repainted in its original white, which is extremely rare, as the vast majority of the 501 cars produced were painted red.
The engine (which is not the original unit but an absolutely identical block which was already in the car when she changed hands in 1984) has been overhauled by an Alfa specialist in the Aisne département (invoices supplied). The brakes have been renovated with new discs, calipers, master-cylinder and pressure limiter. The clutch, shock-absorbers and rear springs have been replaced.
To find an Alfa Romeo GTA which is 100% authentic, never crashed, remarkably well preserved, with a comprehensive and clear history and in excellent condition with all necessary work done, is so rare for such a model as to be almost a miracle.
The next owner of this machine, designed for competition, particularly polyvalent and competitive, will be able to use all its potential in numerous different contexts, such as the Tour Auto organized by Peter Auto, any number of track events, sprints, etc or simply enjoy invigorating drives on country roads.

ALFA ROMEO GIULIA SPRINT GTA ALFA ROMEO GIULIA SPRINT GTA ALFA ROMEO GIULIA SPRINT GTA

18-03-2017 Bought In Aguttes

Une TR4 en excellent état mécanique
Un roadster resté esthétiquement « dans son jus »
Historique stable sur plusieurs décennies
A TR4 in excellent mechanical condition
A roadster preserved in original unmolested condition
Stable ownership over several decades
Carte grise française
Châssis: CT34660LO Moteur/Engine: quatre cylindres en ligne, 2 138 cc
Après plusieurs générations de roadsters à succès, la Triumph Motor Company se tourne vers l'Italien Michelotti pour réfléchir au style du futur modèle qui est totalement nouveau pour Triumph: plus étiré et plus large, tout à fait dans le goût des années 1960. Produite jusqu'en 1965 à 40 253 exemplaires, date où elle sera équipée du pont arrière à roues indépendantes et deviendra
IRS, la TR4 a sa place parmi les autos typiquement sixties dont la production automobile britannique a su nous gratifier.
La TR4 que nous proposons a été mise en circulation le 7 Octobre 1964.
Cette Triumph vraisemblablement livrée neuve en France n'a connu que trois propriétaires depuis 1974, l'un d'entre eux l'ayant conservé de 1981 jusqu'en
Novembre 2015. Sa livrée est de couleur British Racing Green marié à un intérieur en simili noir et planche de bord en tôle blanche. Elle est équipée de l'overdrive. La voiture n'ayant jamais été restaurée cependant elle a été bien entretenue et est aujourd'hui très saine, bien qu'un peu de corrosion sur les jupes de bas de caisse soit à signaler. Le pont arrière vient d'être remplacé par le propriétaire tout comme plusieurs joints. Sans être parfaite, cette auto se présente dans un bon état esthétique et de fonctionnement pour une voiture jamais restaurée. C'est une excellente occasion d'acquérir un exemplaire au charme Britannique maintenu dans un bel état d'origine, ce qui se fait de plus en plus rare.
After producing in the post-war years several generations of successful roadsters, the Triumph Motor Company called on the Italian design flair of Michelotti to determine the style of the next model. Wider, sleeker and more angular than its forebears and perfectly in keeping with 1960s tastes, 40 253 cars were built before independent rear suspension was introduced in 1965 and the name became TR4
IRS. The rigid rear axle TR4 is typical of the simple but entertaining sports cars turned out in profusion by the British motor industry in the fabled “swinging sixties”.
The TR4 being offered was first registered on October 7th 1964 and was most probably exported new to France. Since 1974 she has only had three owners, one of them having kept her from 1981 until November 2015. British Racing Green paintwork is complemented by black upholstery and a white metal dashboard. She has the optional overdrive. As the car has never been restored, however sh e has been well maintained and is very sound, even if some corrosion is present in the sills and the bottom of some panels. The rear axle has been recently replaced along with a number of seals. Without being perfect, this car has a good appearance and functions well for an unrestored vehicle. Here is a very good opportunity to acquire a charming British roadster, which has benefitted from good maintenance and been preserved in good original condition, characteristics more and more difficult to find these days.

TRIUMPH TR4 TRIUMPH TR4 TRIUMPH TR4

18-03-2017 Bought In Aguttes

L'héroïne de toute une génération
Une puissante youngtimer rare et recherchée
Une Williams en très bon état de conservation
Darling of an entire generation
A powerful youngtimer, both rare and in demand
A Williams in a well-preserved condition
Carte Grise Française
Châssis: VF1C57M0512619688
Moteur/Engine: 4 cylindres en ligne
Cylindrée/Capacity: 1 998 cc - 150 ch
En 1993, durant le célèbre Tour de Corse, la Renault Clio Williams est présentée.
Elle fera l'effet d'une véritable bombe à l'époque. De par sa couleur bleu nuit et son nom, elle fait bien évidemment référence à Franck Williams et à son écurie de Formule 1, lui conférant une image indéniablement sportive.
Elle est une série limitée reprenant l'essentiel de la Clio 16S, et dont le moteur spécifique 2.0 litres développe 10 chevaux de plus pour une puissance totale de 150 chevaux. Elle bénéficie également d'une présentation plus exclusive avec peinture, autocollants et jantes Speedline Gold rien que pour elle, ainsi qu'un intérieur spécifique avec sellerie griffée du célèbre « W ». Longtemps délaissée et souvent maltraitée par ses propriétaires, la Clio Williams a récemment fait l'objet d'une redécouverte. Elle figure désormais en bonne place au panthéon des youngtimers.
Notre Williams a été mise en circulation le 12 Décembre 1995 en Espagne. Il s'agit donc d'un exemplaire de la seconde phase. Celui-ci se présente en très bon état cosmétique et mécanique. La peinture de cette voiture est neuve et offre un superbe éclat. Les jantes ont également été repeintes. L'intérieur quant à lui est très beau et bien préservé, les sièges sont toujours confortables et très enveloppants. La plage arrière est toujours présente et d'origine puisqu'elle est toujours équipée du fameux porte-costume. Arrivée récemment en France, cette auto était dans les mêmes mains depuis 2009 et présente un kilométrage intéressant de tout juste 119.000 kilomètres, ce qui est très raisonnable pour une Clio Williams, la plupart ayant traversé les années 1990 avec plus ou moins de séquelles. Les pneus sont neufs, tout comme les freins et le pot d'échappement. Tout indique en effet que cette auto a été choyée et conservée jalousement, à l'abri des modifications parfois douteuses dont nombre de Clio
Williams ont fait les frais.
The Renault Clio Williams was presented in 1993 during the famous Tour de Corse and had a major impact at the time. With its night blue colour and name, it was a clear reference to Franck Williams and his Formula 1 team, which gave the car its undeniable sporty image. It was a limited series model that took the essential features of the Clio 16S, with a specific 2.0-litre engine that produced 10 additional horsepower for a total output of 150 bhp. It also has a more exclusive design appearance with its paint job, decals and Speedline Gold rims, as well as a specific interior that had seats upholstered with the famous “W” label. Overlooked for a long time and often poorly treated by its owners, the Clio Williams has recently been rediscovered. It now holds a solid place in the pantheon of Youngtimers.
Our Williams was put into circulation on December 12, 1995, in Spain, and is an example from the second production line. It is in great cosmetic and mechanical shape. This car's paint job is new and has great lustre. The rims have also been repainted. The interior is attractive and well preserved, and the seats are still comfortable and cushioned. It still has its original back parcel shelf, and it still comes with its famous clothing bag. This car has recently come to France and has been in the same hands since 2009 and has just 119,000 km (73,900 miles), the majority of which was put on the car in the 1990s with few consequences, quite reasonable for a Clio Williams. The tyres are new as well as the brakes and the tailpipe. In fact, everything shows that this car was pampered and jealously guarded, sheltered from often-dubious changes that a number of Clio Williams have undergone.

RENAULT CLIO WILLIAMS PHASE 2 RENAULT CLIO WILLIAMS PHASE 2 RENAULT CLIO WILLIAMS PHASE 2

18-03-2017 Sold Aguttes

La réponse de Renault à la Golf GTi
Un youngtimer collector avec l'esprit Alpine
Exemplaire en très bon état avec peu de propriétaires
Renault's response to the Golf GTi
A youngtimer collector with Alpine attitude
A model in great shape with few owners
Carte Grise Française
Châssis: VF1122B00C0019089
Moteur/Engine: 4 cylindres en ligne turbo
Cylindrée/Capacity: 1397 cc
Dans la mouvance de la nouvelle mode initiée par Volkswagen avec la désormais mythique Golf GTi à la fin des années 1970, de nombreux constructeurs lui ont emboîté le pas en présentant des versions plus sportives de leurs petites citadines. Ainsi en fut-il le cas de la R5 apparue au Salon de Paris 1976, dont
Renault lui accola le patronyme évocateur d'Alpine. En 1981, une nouvelle déclinaison est présentée dont le moteur bénéficie de l'adjonction d'un turbo, car dans les années 1980, la mode est à la suralimentation, que ce soit dans les supercars, en rallye, et même en Formule 1. Au-delà des progrès techniques, cette voiture propose également des performances de très bon aloi grâce à sa légèreté.
La voiture présentée à la vente est un splendide exemplaire de Renault 5 Alpine
Turbo dans une peinture blanche, autocollants rouge et intérieur sable. D'origine
Italienne, cette superbe R5 Alpine n'a connu que trois propriétaires dont deux membres de la même famille et n'affiche qu'à peine 120.000 kilomètres, un kilométrage tout à fait en phase avec son état de conservation remarquable.
L'intérieur, bien que très fragile est bien préservé. Les sièges baquets sont très beaux et la plage arrière accompagne d'ailleurs toujours la voiture. Une peinture vient de lui être appliquée pour parfaire son état de présentation. Les pneus, le radiateur et l'échappement viennent d'être remplacés, l'allumage a également été revu. L'auto est restée dans son ensemble dans un état d'origine très satisfaisant et se comporte parfaitement bien sur la route. Suite à l'essai qui lui a été dispensé par nos soins, cette auto très dynamique sait se montrer généreuse dans les tours. Il est très rare de pouvoir dénicher une R5 Alpine dans un tel état de conservation, avec peu de propriétaires et un kilométrage raisonnable.
De plus en plus recherchée, elle est emblématique de la production des GTi et mérite amplement son patronyme
In the shift at the end of the 70s towards a new style started by Volkswagen with the now legendary Golf GTI, many designers followed suit by presenting more sporty versions of their small city cars. So was the case at the 1976 Paris Auto
Show when the R5 appeared, to which Renault added the evocative name, Alpine.
In 1981, a new version was presented with a turbo engine because in the 1980s it was in fashion to beef up the designs, whether they were supercars, rally cars, or Formula 1 racers. Aside from these technical advances, this car also offered excellent performance and handling thanks to its light weight.
The car for sale is a splendid example of the Renault 5 Alpine Turbo, painted white with red decals and sand interior. Coming from Italy, this superb R5 Alpine has only had three owners, two of whom were from the same family. It only has 120,000 km (74,564 miles) on the odometer, mileage that matches its remarkably well-preserved condition. While the interior is quite delicate, it is also well preserved. The bucket seats are attractive and the rear parcel shelf still comes with the car. A coat of paint was applied to perfect its presentation. The tyres, radiator and exhaust have just been replaced, and the ignition was serviced. Overall, the car is in great original condition and behaves perfectly on the road. We gave it a thorough road test and it displayed great handling on our tours. It is rare to find a R5 Alpine in such preserved condition, with a history of a just few owners and reasonable mileage.
It's a car that's in increasingly high demand, being emblematic of the production of GTIs and well worthy of it name.

RENAULT 5 ALPINE TURBO RENAULT 5 ALPINE TURBO RENAULT 5 ALPINE TURBO

18-03-2017 Bought In Aguttes

La plus intéressante et recherchée version T Une voiture à l'histoire claire et au kilométrage raisonnable
Un exemplaire en excellent état de présentation et de fonctionnement
The most interesting and south after T version
Clear history and reasonable mileage
Excellent aesthetic and operational condition
Carte Grise Française
Châssis: ZFFKD32B000085617
Moteur/Engine: huit cylindres en V, 32 soupapes
Cylindrée/Capacity: 3405 cc - 300 ch
Dans les années 1980, Ferrari continue de contenter les familles aussi. En effet, celles-ci ont alors le choix entre la 400 GT, digne héritière de la lignée des grandes GT 4 places à moteur avant de la marque au cheval cabré initiée depuis la 250 GT 2+2 de 1960, et la mondial, nouvelle berlinette 2+2 à moteur central arrière, dessinée par Pininfarina, qui fait suite à la 308 GT4 de Bertone.
Convaincu de la pertinence d'une GT 4 places à moteur central arrière, Enzo
Ferrari renoue avec Pininfarina pour cette architecture qui participe à la politique de diversification, nécessaire à la pérennité de la marque. En 1980 est donc présentée et commercialisée la Ferrari Mondial 8 dotée d'un moteur V8 de 214 chevaux en position centrale arrière. Laquelle profitera des évolutions techniques de la marque au fil des années. Mais c'est véritablement en 1989 que survient une évolution majeure dans la carrière de la Mondial, avec le lancement de la Mondial T au salon de Genève 1989. Appellation qu'elle doit au changement de son positionnement moteur, toujours central arrière mais qui devient longitudinal et non plus transversal, alors que la boîte de vitesses est désormais placée transversalement. Cette ultime transformation de la Mondial fait de la version T une voiture complètement nouvelle et sans doute la meilleur de toutes les Mondial.
La Mondial proposée est une désirable version T, délivrée neuve en France par les Etablissements Pozzi le 2 juillet 1990 à son premier propriétaire. Dans une livrée typiquement Ferrari, rouge « Rosso Corsa » avec intérieur cuir noir rehaussé par des moquettes rouges, le tout est agrémenté de spoilers et bas de caisse peints couleur carrosserie pour plus d'homogénéité. Cette voiture n'a connu que peu de propriétaires, dont le dernier qui l'a conservée précieusement depuis 1997, ce qui explique l'excellent état dans lequel elle se trouve aujourd'hui. En effet, la carrosserie est très belle et l'intérieur d'une grande fraicheur.
De plus l'entretien de cette Mondial T est entièrement à jour puisqu'elle a fait l'objet d'une importante révision en avril 2016, incluant le remplacement de la courroie de distribution et de ses accessoires, ainsi que de la pompe à eau et des divers filtres à l'occasion de la vidange, alors que la voiture avait un peu plus de 40 000 km et qu'elle n'a quasiment pas roulé depuis. Outre, la suspension pilotée, caractéristique de la T, notre Mondial est équipée des célèbres écussons d'ailes et surtout du toit ouvrant électrique qui apporte un agrément supplémentaire. La voiture dispose pour finir de son double des clés, de sa valise d'outils et de sa pochette en cuir Schedoni contenant tous ses livrets dont l'indispensable carnet d'entretien. Cette superbe Mondial T possède donc tous les arguments pour vous convaincre de rouler en Ferrari et en famille !
In the 1980s, Ferrari continued to satisfy families with their vehicles. Families had the choice of the 400GT, worthy successor of the line of great GT 4-seater cars with front engine from the Prancing Horse, starting with the 250 GT 2+2 of 1960, and the Mondial, the new 2+2 Berlinetta with rear central engine, designed by
Pininfarina, following on from Bertone's 308 GT4. Convinced that there was a need for the 4-seater GT with rear central engine, Enzo Ferrari reunited with Pininfarina to design the car, who was a key player in the diversification of the brand, which was necessary to ensure sustainability. In 1980 the Ferrari Mondial 8 was therefore showcased and put on the market, equipped with a V8 engine of 214 horsepower in rear central position. This was subject to numerous technical brand developments over the years. However, it was really 1989 that saw a major evolution in
Mondial's career, with the launch of the Mondial T at the 1989 Geneva Motor
Show. This came with a change to the position of the engine, which still remained in a central position at the rear of the car, but was placed longitudinally instead of transversely, whilst the gearbox was now installed transversely. This last transformation of the Mondial made the T version a completely new car, and without doubt the best of all the Mondial range.
The Mondial we have on offer is a highly desirable T version, delivered new by the
Etablissements Pozzi on the 2nd July 1990 to its first owner in France. A typical red Ferrari “Rosso Corsa” with black leather interior, enhanced with red carpet, the car is adorned with spoilers and a lower body frame the same colour as the main body for greater homogeneity. This car has only had a handful of owners, the last of which kept it preciously since 1997, which explains the excellent condition in which it is found today. The bodywork is beautiful and the interior feels incredibly fresh. This car's maintenance history is also completely up-to-date, given that it was given a significant service in 2016, which included replacing the timing belt and accessories, as well as the water pump and other various drainage filters.
At this point, the car had just over 40,000 km on the clock and has hardly been driven since. In addition to the controlled suspension, which is characteristic of the
T version, our Mondial is equipped with the famous wing badges and, above all, a power sunroof, making for an even more enjoyable driving experience. Finally, the car comes with a duplicate key, tool kit and Schedoni leather pouch, containing all of its documents, including its service manual. This superb Mondial T has everything you need to convince yourself to become the proud owner of a Ferrari, for both you and your family!

FERRARI MONDIAL T FERRARI MONDIAL T FERRARI MONDIAL T

18-03-2017 Sold Aguttes